Extrait Gérard

Gérard

photo-profil-gerard

Extrait du livre téléchargeable TEMOIGNAGES CONTEMPORAINS SUR L’EVEIL:

« Vu d’ici, on peut dire que l’absence de tout auteur peut être comprise, vue ou réalisée.
Les expériences douloureuses précédentes m’avaient permis de comprendre que je n’étais pas auteur, et j’avais sévèrement pesté contre cette évidence !
Lorsque l’Espace que Je Suis est connu vide de tout auteur, il y a Vision.
Je ne saurais dire quand exactement cette vision a eu lieu. Je lisais quelques pages de tel ou tel auteur et m’arrêtais, « saisi méditant », pendant des heures. Le « oui » intérieur était total. Il était SU que la résonnance provoquée par ces lectures renvoyait directement à la Vérité, à Ce qui Est en Réalité. L’état d’ouverture, de sérénité, de paix, de tranquillité, d’équanimité qui accompagnait ces périodes de simple « Êtreté » étaient connus comme des effets secondaires de la reconnaissance de ma nature, des « épousailles » de cette nature-même.
Ainsi, pendant quelques années, j’ai vécu sachant qu’il n’y avait pas d’auteur, pas de moi, ET croyant qu’il allait et venait : lorsque je ressentais un amour inconditionnel, incarnait la paix et les autres qualités attribués à Je Suis, il n’y avait pas de moi. Lorsque je ressentais de la tristesse, de la colère, de la peur, etc. je pensais que « moi » était à l’œuvre.
L’éveil
La Réalisation proprement dite s’est produite lors d’un tchat sur internet. En résumé, Christine m’a demandé :
– Puisque tu vois qu’il n’y a pas de moi, que manque-t-il ?
– Je ne suis pas éveillé ! Je vis toujours tristesse, colère, peur, et je ne ressens pas en permanence l’amour inconditionnel, la paix, la joie, etc.
– Que connais-tu de l’éveil ?
C’est là que j’ai été saisi.
• Et par cette évidence : je ne connaissais rien de l’éveil de manière directe, seulement ce que j’avais lu ou entendu lors de rencontres ;
• Et par l’éveil lui-même : il n’y a pas d’auteur, il n’y en a jamais eu, il n’y en aura jamais, Je Suis ce que Je Suis et je ne peux pas ne pas l’être, quoique l’organisme appelé « Gérard » vive, ressente ou traverse.
L’éveil n’est pas personnel.
ET ce que Je Suis EST amour, paix, joie, sérénité, bonheur… que Gérard en soit conscient à l’instant « t » ou non.
Le premier changement de perspective s’est produit sans possibilité de retour. Je suis « Je Suis » et non un organisme vivant dans le monde, cet organisme vit en « Moi-Je Suis » et non Moi en lui. »